La Jeune Fille

J fille

John WilliamWaterhouse

le 27 03

La Jeune Fille

un rêve...

 

Cette nuit, un rêve très beau, plein de douceur, de vérité et d'un très grand respect...

Je me trouve simplement assise dans un fauteuil, je vois une jeune fille marcher vers moi. C'est une belle personne, son visage est fin, l'expression de ses traits est douce et à la fois grave. Ces longs cheveux, presque dorés, soulignent un visage gracieux et juvénile. Elle s'avance vers moi avec un léger sourire sur les lévres, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Nous nous embrassons tendrement, sans mots, juste dans La Présence, La Reconnaissance du Coeur. Le moment est d'une sensualité bienheureuse. L'enfant et moi même, goûtons cette étreinte. Par le contact de nos corps, nos êtres se parlent. Puis, en silence, nous délions nos corps tout en gardant nos mains l'une contre l'autre, nous nous asseyons. La jeune fille commence à raconter, à parler... son inquiétude, son ressenti, son impuissance. Elle se confie, elle me parle de son père, si cher à son coeur. L ' écoute est là, elle est espace... Nous laissons les mots se poser, délivrer leur substance. Nous restons simplement là, dans l'accueil de ce qui nous est donné. Et puis, la jeune fille se léve et décide d'aller chercher son père. Je lui laisse le loisir d'agir de la façon qui lui semble la plus juste pour elle. Moi, je reste là, assise dans le fauteuil. Simplement accueil...

Avec un sourire aux lévres, la voilà revenir avec son père, qu'elle tient par la main. Je connais déjà le papa, après un bonjour courtois et bref, la jeune fille propose à son père de s'asseoir. Elle ne lui laisse pas le choix et lui dit qu'elle reviendra dans une heure. Le père s'installe confortablement. Le silence rend l'attention plus présente. Dans une tendresse infinie, Le Silence patiente... L ' Amour se fait Ecoute, Soutien. L'homme, tout troublé de tant d'attention, prend la parole...

Il se surprend à s'écouter lui même, n'entendant aucun écho, à ses mots. Il prend courage, il prend confiance, il laisse son coeur s'épancher. Il lache le contrôle. Il accepte sa fragilité qui fleurit, il s'éloigne de ses conditionnements érronés, il écoute l ' Amour hurler en lui ! Il laisse la place au respect de lui même, il commence à sentir L' Amour en lui, L' Amour de Soi. Mes yeux et mon coeur sont remplis de larmes, de cet honneur qui m'est donné, d'assister à cette "naissance" d 'Amour...

Mes mains s'avancent vers le visage doux de cet homme bléssé d 'Amour, elles l'entourent de leurs caresses.

Juste le geste, La Présence dans le Silence Respectueux de nos essence.

L'homme, de tant de douceur reconnue en lui, s'ouvre par des riviéres de larmes trop longtemps "bouchées". Maintenant, nous conversons, nous partageons, nous rions... Le partage, la fraternité, le respect, l'espace nous comblent.

La jeune fille arrive d'un pas léger. Le bout du nez en l'air, elle observe son papa et je vois qu'elle est heureuse. Elle sent dans son coeur que son père va mieux. Elle s'agenouille auprès de lui et l'embrasse tendrement. Je les regarde. L' Espace et Le Silence nous soutiennent. La femme enfant s'avance vers moi, son regard me touche au plus profond de mon coeur. Dans nos poitrines, un grand Merci retentit !

Nous nous étreignions toutes deux ... et nous attirons à nous le papa, nous nous étreignons tous les trois...

Etreinte!!!

Etreinte f

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site