OUI, je viens !

Jesus c

Oui, je viens... Seigneur !!!

vendredi 18 avri

 

Mon corps est incapable de se mouvoir. Je sens dans mon corps comme des éclairs. J'ai la sensation que mon esprit est embrumé. Et alors, je vois Jésus, devant moi (dire comment , je ne sais, je crois que c'est par le coeur !) avec son tissus rouge et déja sa couronne d'épines, Il me dit : "suis moi". Là, comment dire, je me sens défaillir... tout se méle et en même temps, plus de temps ! en un instant, c'est comme s'il me mettait dans son être. Par moment, il me donne à supporter les coups, les injures, les calomnies, mais surtout, je ressens dans mon coeur la douleur de cet homme, de Cet Amour au delà de Tout ! Mon coeur est Son Coeur, nous sommes Le Même ! Cet amour me transperce, me boulverse, m'anéantit ... Je me sens portée, je sais qu'il me ménage... O Amour ! Je pleure de TOUT CET AMOUR en Moi en Nous Tous ! Amour offert, innocent !

Parfois je lui dis "Seigneur", Il me répond juste à chaque fois "embrasse moi", alors je le fais. Tout mon être pleure de Tant D'Amour, Il me donne à partager avec Lui ses plaies dans les mains et les pieds, je ressens sur la tête, des piqures et un resserement. Mais ce n'est rien à côté de ce que Le Doux Amour a vécu pour Nous ! Tout au long de son chemin d'offrande, je suis avec Lui, goûtant dans les délices de ses plaies, la béatitude de l' Amour.  Il me dévoile que nous sommes tous Un, mon coeur explose et se répand comme un rayon de miel, cette humilité en Lui, en moi, en nous, lorqu'elle est prosternée, offerte volontairement est révélée à elle même, elle est le réceptacle conscient de l' Amour !

Tout au long de ce calvaire, je l'ai embrassé d'amour, c'est la seule chose qu'il me demandait... et une ou deux fois de porter la croix, de supporter un peu les douleurs et surtout de goûter la douleur de son coeur ! O vie d' amour !

Lorsque nous arrivons sur la colline, où il fut mis sur la croix, j'entends les pleurs des femmes et je ressens encore plus intensément la douleur dans le coeur de Jésus. Je me trouve au pied de la croix et je lui crie "Jésus" et il me dit "viens". Et là, je suis transportée en Lui, en son être, je ressens toute la douleur de ce corps meurtri, la peine de laisser ses proches, son humanité prosternée... O Délice , nous sommes un ! impossible à expliquer !

Au delà de la douleur, de la cruauté, L'Amour porte et transporte, Don , Offrande consciente et innocence, Amour total au Père Mére !!!! Je comprends qu'il n'y a qu'un seul coeur, je suis amour, nous sommes tous Cet Amour !!! Je m'abandonne dans ce corps d' Amour et m'offre entièrement à Jésus par amour. Alors en mon coeur, Mon Doux Seigneur me montre un huit, où nous nous tenons en esprit. Nous sommes au centre de cette forme, c'est comme le chas de l'éguille ! Au milieu de cette forme est le passage étroit, d'un monde à l'autre, où Jésus en son ciel, m'attire à Lui, me montrant Le Paradis. Je suis accueillie et ornée une couronne de fleurs... Nous nous enlaçons comme frére et soeur... je me vois belle d' Amour... C'est comme s il me montrait déjà la suite, enfin Ce qui Est Là!!!

Tout ceci peut vous paraître d'un autre âge, eh bien non, c'est là! ce n'est pas de la barbarie mais une extase d' Amour... Sa chair est transparence... Seul le coeur brûlant d' Amour est Eternel!!! Il me laisse avec Lui tout au long de son agonie corporelle, je sens que nos corps vont rompre !!! et alors il me murmure "maintenant nous allons dans le Schéol ! " (je ne savais pas que le schéol était le séjour des morts). Tout est noir, dans un espace sans rien, je ne sais plus rien, un néant, seule la conscience est témoin... je ne sais pas...

C'est comme si nous flottions dans cet espace infini comme avant le commencement du monde. L'impression que j'ai c'est de descendre dans les profondeurs , une matrice ! flottaison, plus de sensation physique, juste respirer. Le Seigneur me dit " tu ne crainds rien, tu es avec moi". Rien ne peut expliquer cet endroit, il est lieu ... avant création, avant destruction... Puis c'est comme si nous touchions un sol, c'est drôle, j'ai eu la sensation que c'est dans mon ventre !!! (je ne sais plus rien en fait !) Je ne vois rien, qu'une lumière qui éclaire, c'est Jésus qui est devant moi. Nous descendons de plus en plus profond. Je le suis, je n'ai aucune crainte, Il Est avec moi. Nous nous posons au plus profond de la terre, nous nous y couchons, comme dans une matrice.  Une effluve d'odeurs de terre, de mousse, de je ne sais quoi ! d' Amour ! nous enveloppe. La terre tisse sur nous comme un filet, les fils sont colorés et forment comme un cocon qui nous relient à la terre. Les fils lumineux nettoient, vident l'ancien ! reconstruisent ! enfin TERRE NOUS AIME c'est tout ! je suis dans un cocon, ma colonne vertébrale est comme connectée, les sensations physiques reviennent à la conscience, je me sens offrande et gratitude en même temps ! témoin conscient, ici pauvreté, abandon ... Transformation, Silence, Mystére... Là, je vois comme des êtres, des ombres me traverser, nous traverser, je sais en mon coeur qu'ils se libérent... Il n'y a pas d'endroit où le Seigneur n'est pas !!! Dans ce cocon, l'ancien , les illusions, etc... a volontairement accepté d'offrir ce qu'il croyait être... L'humanité est prosternée, elle est transformée pour être Vase d' Amour Divin !!!

vendredi , je crois c'est fondu avec samedi... la suite bientôt! Amour

La couronne de fleurs panneau de l eternel printemps 1908 musee mauricedenis fr

maurice Denis "la couronne de l'éternel printemps"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×