Que Cela

Etreinte merefils

Gustave Klimt

Le 27 avril


Que Cela !

Il y a peu de temps, mon fils est venu me voir. Je l'attendais, sur le quai de la gare et je me rendais compte que ce fils était un homme de 31 ans bientôt ! J'ai senti dans mon coeur que j'attendais simplement un ami. Un sentiment de gratitude à La Vie s'est révélée en moi, un flot d' Amour sans limite... Dans cet espace sacré, dans le Coeur d' Amour, pas de passé, pas de futur, simplement La Présence, Le Présent. Lorsque mon fils descendit du train, nous nous enlaçames tendrement dans La Joie de Ce Coeur, dans la reconnaissance simple de l' Amour. Un espace de tendresse sans mots, flottait en nous, autour de nous, les choses émergeaient d'elles même, la joie partagée se manifestait sur les visages ravis. L'Espace Heureux donnait Vie, à l'autre, à moi même ! En ce fils, il m'était donné d'affirmer qui je suis, Je Suis, lors de ces questionnements; en moi, se révélait, l'amour d'une mère, celui qui pardonne tout, qui aime tout simplement, ceci permettant à cet homme , au delà de ces croyances et de ces certitudes, de goûter La paix du Coeur, en cet instant.

Je suis toi , tu es moi... La Douceur nous enveloppa et nous vaporisa de son étreinte sans mots !

Que Cela !

Ce Coeur d' Amour est total accueil à ce Coeur d' Amour en l'autre... Je compris dans la plus grande humilité de mon être et dans la plus grande obéissance bienheureuse à Ce coeur que même si l'autre n'est point conscient de tout ceci, Je Suis consciente de Cela  et L' Amour se charge de Tout !!! En étant dans le Coeur, dans La Présence, cet espace bienheureux se manifeste, comme une nourriture, nourrissant nos êtres au delà de notre compréhension. J 'ai envie de dire, que cet enfant innocent et désireux de partager l' Amour, se révèle par sa tendresse. Dans cette danse où l'écoute s'élance du Coeur, nos êtres partagent véritablement, au delà des concepts, l' Amour rayonne et se reconnait ! A travers les corps, Il se manifeste en bras ouverts, dans des larmes de joie, des paroles, des rires, un repas... Dans la simplicité de L ' Instant, libre de ses voiles du passé, libre... L' Amour rayonne !!!

L' Amour se veut cadeau ! Présent de Vie, offrande généreuse, nous (re)venons ENFANTS DE DIEU ! O béatitude, simple présence, sécurité bienveillante !

Le soir venu, mon fils me proposa de regarder un film... Nous nous installâmes sur le lit. Le film démarra et je restais là à goûter le cadeau que La Vie me donnait, être là, en tête à tête avec mon fils, ce gentil ami. Je m'abandonnais dans cette gratitude, où des larmes viennent mouiller mes yeux en silence. Et puis, mon fils posa sa tête sur mon épaule, sans mots, juste là dans la simplicité du moment. Je sentais dans mon coeur, ce coeur d'enfant, chez cet homme fils, qui aimait, qui goûtait , qui s'abreuvait de Sa Divinité !

L' enfant de Dieu posait son épaule sur une enfant de Dieu... Simplement...

Le Coeur s'unissait, L' Amour se nourrissait Lui Même et nous enfants du Bon Dieu, nous jouissions de La Vie

Juste Cela

Bouguereau amour et psyche enfants5

 

g.Bouguereau

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site